Petite enfance

Responsable : Sylvie Rayna

Ce programme de recherche “petite enfance” traverse les différents axes de recherche d’EXPERICE : le jeu, les pratiques et objets culturels, le développement des compétences et formation des adultes, les publics en difficulté, l’éducation tout au long de la vie. Il fédère des recherches, l’animation d’un réseau international francophone, l’organisation de journées, séminaires et colloques, des publications.

Ce programme trouve son unité dans une approche comparative qui a pour objectif de mettre à jour l’ancrage culturel de l’éducation préscolaire (0-6 ans), c’est-à-dire de repérer les incidences sur les pratiques éducatives des représentations, sociétales et professionnelles, du jeune enfant et des conceptions du rôle de la famille et de la collectivité. Elle tente plus particulièrement d’appréhender les normes et les valeurs qui sous-tendent la définition de la qualité de l’éducation de la petite enfance et l’orientation des innovations en faveur des enfants issus des milieux défavorisés et de l’immigration. Elle cherche aussi à préciser la façon dont peut se décliner la notion de spécificité de l’éducation préscolaire. Elle constitue une contribution à l’éducation tout au long de la vie avant l’école obligatoire et s’intéresse à la dimension informelle de l’éducation de petite enfance.

Le master Métiers de la petite enfance du département des sciences de l’éducation de l’université Sorbonne Paris Nord est adossé sur cette thématique Petite enfance du laboratoire EXPERICE.

Recherches en cours : 2019-2022

Réalisation d’une étude ethnographique sur l’accueil en EAJE (2020-2022), Projet financé en réponse à l’AOO n° 31/19, CNAF, septembre. Projet CNAM-EXPERICE, avec Anne Lise Ulmann, Pascale Garnier, Catherine Bouve,  Sophie Odena, Carmen Sanchez.

La « non-demande » : étude sur les besoins d’accueil de la petite enfance non exprimés (2020-2021), Projet financé en réponse à l’AOO de la ville de Saint Denis. Projet EXPERICE, avec Pascale Garnier, Catherine Bouve, Carmen Sanchez, Valérie Viné Vallin.

Les maisons d’assistantes maternelles : des pratiques professionnelles hybrides entre accueils individuels et collectif (2019-2021). Projet financé en réponse à l’AOO n° 13/19, CNAF, avril, avec Pascale Garnier, Catherine Bouve,  Martine Janner Raimondi.

Fort de son ancrage local, le laboratoire s’intéresse à la question des recherches sur les politiques territoriales en petite enfance, avec le projet d’une journée d’étude en 2021 : Petite enfance : quelles recherches pour quels territoires ? Il s’insère par ailleurs dans des réseaux internationaux de chercheurs (Italie, Belgique, Pays Bas, Canada, etc.), notamment sur les questions des transitions en petite enfance qui étaient centrales dans le colloque international qu’il a organisé à Paris en 2015 (actes du colloque international Petite Enfance : Socialisation et transitions). C’est aussi sur les dispositifs « passerelles » entre la famille et l’école maternelle que s’articule un projet d’ouvrage collectif sous la direction de Sylvie Rayna. Enfin, la collaboration de longue date avec les structures éducatives de Pistoia (Italie), vient de donner lieu à la publication d’un ouvrage Pistoia. Une culture de la petite enfance (2020).

Apport des recherches Petite enfance (2017-2020)

La recherche internationale sur les voyages d’études des professionnel.le.s de la petite enfance, plus précisément sur les apprentissages et les changements qu’ils peuvent (ou non) susciter a donné lieu à plusieurs journées d’études en France et en Belgique en 2017 et 2018, puis à la publication de l’ouvrage dirigé par Florence Pirard, Sylvie Rayna et Gilles Brougère,  Voyager en petites enfances (2020).

Dans le cadre du programme de coopération bilatérale Aurora, la recherche Franco-Norvégienne, Children at risk, at risk Children, sur les questions du corps et des prises de risques, en lien avec la question de l’agency des enfants, a été réalisée en 2016-2018, à la fois en crèche et en maternelle (en Ile de France), en regard des barnhagen qui accueillent des enfants de 1 à 6 ans (à Oslo). Elle se lie avec le projet de synergies transversales au sujet du corps, des pratiques corporelles et de santé. Elle a donné lieu à des interventions et des publications dans des revues scientifiques nationales et internationales: European Early Childhood Education Research Journal (2019), International Journal of Early Years Education (2020)

Actes du colloque international Petite Enfance : Socialisation et transitions


Paris, 13-14 novembre 2015

Ce colloque offre un regard international sur la socialisation et les transitions entre lieux d’accueil et familles, entre institutions, à l’intérieur des structures au cours de la petite enfance, avant l’âge de la scolarité obligatoire. Les primes socialisations sont ainsi envisagées dans leur pluralité culturelle, la diversité des systèmes d’accueil et des acteurs qu’elles mobilisent, les expériences vécues par les enfants. Les actes sont disponibles sur la plateforme HAL-SHS et plusieurs publications en sont issues.

Le séminaire Education de la petite enfance, transdisciplinaire et à dimension internationale, vise le croisement des regards sur un ensemble de questions vives qui traversent le champ de l’éducation des jeunes enfants (0-6 ans). Les séances de 2011-2012 sur le care au préscolaire ont débouché en 2012-2013 puis 2013-2014 sur une interrogation de l’activité professionnelle dans la petite enfance.

Suite aux discussions des pratiques avec les jeunes enfants dans les musées (G. Redjala) et du partenariat conservatoire de musique – école maternelle (G. Bois), le questionnement évolue, cette année, du côté des pratiques et objets culturels et artistiques. Cette année, au cours du séminaire, intitulé Voyages d’étude, apprentissages et innovations, nous nous centrerons sur des modalités de formation informelles, liées à diverses formes de mobilité et de positionnements.

Ces travaux, ancrés dans un important réseau de relations internationales : associations de recherche (EECERA, etc.) et universités étrangères (Japon, USA, etc.), s’inscrivent dans les problématiques qui traversent le champ de la petite enfance : la définition, relative, de la notion de qualité de l’éducation, de besoins des jeunes enfants, de l’accueil de la diversité, et les approches mettant en cause les discours et modèles dominants, principalement dans la littérature anglo-saxonne. Quatre projets principaux ont été développés :

  • Une recherche internationale « Children crossing borders » sur l’accueil des enfants (de) migrants à l’école maternelle, dans cinq pays (Allemagne, Angleterre, France, Italie, Usa), coordonné par J. Tobin (Université d’Arizona), avec C. Preissing (Freie Universität Berlin), T. Bertram et C. Pascal (Université de Worcester), G. Brougère, N. Guenif, S. Rayna (Experice-Université Paris 13), S. Mantovani et C. Bove (Université de Milan-Biccoca). Ce projet de recherche est financé par la Fondation Bernard van Leer pour sa dimension internationale (390 000 € pour 3 ans) et par la CNAF et le FASILD pour sa dimension nationale. Elle a donné lieu à plusieurs communications dans des Congrès internationaux : Reconceptualizing Early Childhood Education (Oslo, 2004, Madison, 2005), DECET (Barcelone, 2006), EECERA (Reykjavik, 2006 ; Prague, 2007), AIFREF (Coimbra, 2007), et à des chapitres d’ouvrages collectifs (Guenif, 2006 ; Brougère, Guénif & Rayna, à paraître en 2007). Plusieurs autres publications sont prévues (ouvrage international, ouvrage national, articles) ainsi que des manifestations scientifiques à la sortie de ces principales publications.
  • Une recherche franco-japonaise (S. Rayna et O. Baudelot, et M. Hoshi-Watanabe et H. Takahashi, Universités de Tokyo) sur les discours dominants, psychologiques et psychopédagogiques, qui sous-tendent les pratiques d’accueil, de jeu et de soins des professionnels de crèche. Elle a donné lieu à plusieurs communications à des congrès internationaux (EECERA, Reykkavik, 2006 ; AIFREF, Coimbra, 2007), à un chapitre, centré sur l’accueil du matin, dans un ouvrage coordonné par S. Rayna et Brougère (2005) sur les relations parents-professionnels de la petite enfance. Deux autres chapitres, consacrés aux activités ludiques, sont en préparation (Hoshi-Watanabe, Rayna à paraître à l’INRP) ainsi qu’un article pour l’EECERA Journal (Hoshi-Watanabe et Rayna). Un article consacré à une comparaison des soins est en cours (Baudelot, Rayna & Hoshi-Watanabe), ainsi qu’une réflexion liant diversité de l’accueil et accueil de la diversité (Rayna).
  • Un réseau francophone « Nouveaux paradigmes pour penser l’éducation de la petite enfance », lié au réseau anglo-saxon « Reconceptualizing Early Childhood Education » et lancé par G. Brougère, regroupant des chercheurs français (dont N. Roucous, M. Manson, S. Rayna, A. Moreau, Experice – université Paris 13 ), belges, italien, suédois et américains. Ce réseau va aboutir à une publication collective, coordonnée par G. Brougère et M. Vandenbroeck, chez P. Lang en décembre 2007.
  • Une recherche financée par l’ACEPP sur la pédagogie de la diversité dans les structures d’accueil parental en situation interculturelle, menée par G. Brougère et A. Moreau. Une publication et un colloque sont prévus en 2008/2009.
  • A cela il convient d’ajouter la co-organisation d’un symposium (avec publication d’ouvrage) à l’occasion du REF qui aura lieu à Sherbrooke en octobre 2007 ainsi que la coordination française, assurée par S. Rayna, d’une Encyclopédie internationale sur l’éducation de la petite enfance en quatre volumes (coordonnée par R. News et M. Cochran, Praeger Publishers, 2007). S. Rayna et A. Moreau ont rédigé plusieurs chapitres de cette encyclopédie