Séminaire GIS – Le sujet dans la cité

Séminaire de formation doctorale / postdoctorale interuniversitaire.

Progamme

9h30-12h30 : Présentation par des doctorants/postdoctorants de l’avancée de leurs travaux
Marie Burr Stoeklin. Doctorante en sciences de l’éducation et de la formation Sorbonne Paris Nord ; Le sentiment de solitude chez la personne âgée : déterminants biographiques et processus de reconfiguration existentiels
Discutante : Christine Delory-Momberger. PU sciences de l’éducation et de la formation Sorbonne Paris Nord

Youssouf Mdahoma. Docteur en sciences de l’éducation Sorbonne Paris Nord ; Étude biographique des parcours de jeunes en « décrochage scolaire » aux îles Comores : une re-intérrogation de la notion de décrochage scolaire en contexte africain
Discutante : Carolina Kondratiuk. Docteure en sciences de l’éducation et de la formation Universités Paris 8-Saint-Denis & USP Brésil

14h-16h30 : Conférence suivie d’un débat avec les participant.es du séminaire
Carole Baeza. Professeure en sciences de l’éducation et de la formation Sorbonne Paris Nord ; La place du sensible dans la construction des savoirs en situations de vulnérabilités
Je propose dans le cadre de ce séminaire une réflexion sur ce que je nomme « les savoirs sensibles » et je m’appuierai pour ce faire sur mes derniers travaux de recherche portant sur l’importance du monde du sensible et la place qu’il occupe en parité avec les savoirs de l’intellection dans les apprentissages de la vie pour des personnes en situations de vulnérabilités de santé (Baeza, 2010, 2020a, 2020b, 2021 ; Baeza et Janner-Raimondi, 2018).
Cette réflexion a été menée à partir des analyses de dispositifs de recherche de type ethnométhodologique à visée biographique dans une approche clinique et dialogique de la rencontre. Trois points caractérisent ma démarche : le premier place le narrateur au centre du processus de construction existentiel pour raconter l’épreuve de vulnérabilités qu’il traverse ; le deuxième facilite l’émergence de savoirs d’émancipation vis-à-vis de soi-même, d’une maladie ou d’une dépendance envahissante ; et le troisième est de donner la parole au narrateur de mes recherches qui, dans notre société, ne sont bien souvent ni entendus ni reconnus comme détenteurs de savoirs. Ainsi, soutenir le narrateur dans la relecture existentielle de sa vie afin qu’il puisse préserver au mieux son capital vital et « sa grande santé » (paroles de Nietzsche reprises par Fondras, 2014, p. 113-126) est un enjeu éducatif de taille qui suggère, entre narrateur et chercheur, un travail de co-interprétation, une éthique relationnelle et un climat de confiance et de respect mutuel.
Discutant : Frédéric Moussion. Doctorant en sciences de l’éducation et de la formation Sorbonne Paris Nord

Information

Programme complet du séminaire

Date

18 Fév 2022

Heure

9 h 30 min - 17 h 00 min

Lieu

Campus Condorcet, bât Recherche Nord, salle 5. 001

Prochain Événement