Tahar AISSI

Doctorant – AXE C

Swan BELLELLE  a été cadre de formation (responsable de formation des éducateurs spécialisés) à l’IRTS de Lorraine (Metz), chargé de cours (Penser l’institution) à l’Université de Paris 8 au sein de l’Institut d’Enseignement à Distance (Master 1 Education Formation et Tahar AISSI, enseignant de la langue berbère en Algérie, chargé de cours ( Méthodologie de la recherche scientifique) à l’Université de Bejaia au sein de Département de Langue et Culture Amazighes (Master 1 Géographie Linguistique).

Doctorant en troisième année à l’université de Paris 8 ( Sciences de l’éducation).

Présentation de la thèse

Sujet : Chanson engagée et éducation. Contribution à la formation d’une conscience identitaire berbère en Algérie.

Mon travail porte essentiellement sur l’apport de la chanson berbère engagée et sa contribution au travail identitaire. J’étudierai l’engagement de chanteurs ciblés et leur part dans la formation d’une conscience identitaire berbère en Algérie et j’analyserai les processus de « conscientisation identitaire » dans les interactions chanteurs/public. Je m’intéresserai aussi à la formation et aux apprentissages informels que permet ce type de chanson.

Problématique et hypothèses

A un certain moment, la chanson chez la majorité des Berbères était un tabou ; elle devient ensuite un instrument de combat dans les mouvements de revendication. En quelques années seulement, elle a acquis une dimension importante à tel point que certains chanteurs sont devenus de véritables repères dans la société berbère. D’aucuns sont convaincus que c’est grâce à la chanson – à côté d’autres éléments – que la langue berbère vit encore et se développe de jour en jour.

Dans ce contexte, je m’interrogerai sur le rôle qu’elle a joué avant, pendant et après la période dite revendicative (1970/1990). La revendication identitaire ayant évolué en fonction des acquis, j’attèlerai à montrer ce qu’elle est réellement après l’avènement de l’ouverture démocratique en Algérie qui a permis l’introduction de la langue berbère dans le système éducatif algérien en 1995. Des questions de détail jalonneront la problématique principale :

Qu’apprend t- on à travers cette chanson ?

La chanson était-elle le seul vecteur ?

Comment a-t-elle joué un rôle déterminant dans l’évolution de ce mouvement ?

Quelles sont les caractéristiques de cette chanson?

Dans ce projet de thèse, je pars de l’hypothèse que la chanson berbère engagée a contribué et contribue encore à l’éveil et à la formation d’une conscience identitaire berbère en Algérie. En raison d’une absence provoquée des domaines du cinéma et du théâtre, la chanson a joué le rôle de défense de la culture berbère exclue pendant longtemps de la vie culturelle, éducative et politique. Elle constitue un outil culturel d’éducation populaire.

Directeur de la thèse : Rémi HESS

Publications et communications

AISSI Tahar (2014), « Projet, éco-savoirs et pratiques langagière », in Nasserdine AIT OUALI De la pédagogie de projet et de l’enseignement de tamazight en Kabylie, Editions L’Odyssée, Tizi-Ouzou, Algérie.

Mémoire de Master: AISSI Tahar, « Chanson engagée et éducation. Impacts et contribution à la formation d’une conscience identitaire berbère en Kabylie »

Experice
Université Paris 13