99, avenue Jean-Baptiste Clément - 93430 Villetaneuse
01 49 40 40 42
assistant-experice.lshs@univ-paris13.fr

Colloque jeunes chercheur•se•s : Enquête d’expériences : théories, méthodes et terrains

Experice - Centre de Recherche Interuniversitaire Expérience Ressources Culturelles Éducation

Enquête d'experiences

Le Centre de Recherche Inter-universitaire (Paris 8, Paris 13 et Pau), Expérience, ressources culturelles, éducation, EXPERICE (EA 3971), laboratoire en Sciences de l’éducation, s’intéresse aux questions d’apprentissage, d’éducation et de formation hors de l’école, aussi bien chez les enfants que chez les adultes. La particularité du laboratoire est donc de développer des recherches sur les pratiques sociales en tant qu’elles sont porteuses d’apprentissages, en les pensant au-delà de la forme scolaire.

Ce colloque, organisé par le collectif des doctorant•e•s d’EXPERICE, est l’occasion d’inviter aussi bien les jeunes chercheur•se•s, chercheur•se•s du laboratoire que celles et ceux extérieurs à celui-ci à participer. Pour ce faire, nous proposons trois formes d’échanges, des plus formelles et ordinaires des journées d’études (présentations) aux moins habituelles (ateliers de créations et d’enquêtes) (cf. planning provisoire). Un temps de convivialité est également prévu afin de favoriser les discussions, échanges et contacts entre (jeunes) chercheur•se•s.
Ainsi, nous invitons toute personne souhaitant présenter sa recherche à répondre à cet « appel à présentation ».

Cette année, les journées proposent de se focaliser sur la question des expériences, qui est au centre des problématiques du laboratoire.
L’expérience pour le chercheur est une occasion de se confronter aux contingences des possibles et devient une affaire de méthodologie ; c’est le passage de l’explorateur au praticien de la recherche qui s’incarne dans la constitution d’un socle théorique – toujours dynamique mais structurant à la fois –, de démarches – déductive, inductive – et méthodes reconnues et éprouvées par des pair•e•s – qualitatives, quantitatives, mixtes – et d’une position dans et face aux actions des situations singulières mêlant curiosité et intentionnalité. Car si « le terrain parle » par ses sujets, ce qu’il y a à y comprendre reste toujours en quête. On pourrait peut-être même parler avec Aristote de savoirs stochastiques, où l’incertitude d’y réussir quelque chose dans son exhaustivité est intrinsèque à la recherche en sciences de l’éducation et, plus largement, en sciences humaines et sociales.

Experice
Université Paris 13