Soutenance de thèse de L. Blin

Doctorant de l’Axe B, Ludovic Blin soutiendra sa thèse le 7 novembre 2016 à l’université Paris 13 à 14h dont l’intitulé est : « Participer à un jeu : les modalités de participation ludique des enfants en situation de handicap ». Le jury sera composé de :

  • Gilles BROUGÈRE, Professeur, Université Paris 13 (directeur de thèse),
  • Mme Lucette COLIN, Maître de conférences, Université Paris 8 (directrice de thèse) ;
  • Mme Martine JANNER, Professeur, Université Paris 13 ;
  • Éric PLAISANCE, Professeur, Université Paris Descartes (rapporteur) ;
  • Mme Cornelia SCHNEIDER, Associate Professor, Mount Saint Vincent University (rapporteur) ;
  • Philippe TREMBLAY, Professeur, Université Laval, Québec.

Cette thèse aborde la question des modalités de participation de l’enfant en situation de handicap à un jeu et tente d’appréhender les facteurs favorisant ou non cette participation. Pour cela, nous avons mis, tout d’abord, en exergue que derrière les notions de socialisation et d’intégration, la participation à un faire au sein d’un collectif est omniprésente. Ensuite, nous relatons l’évolution législative du champ du handicap avec la volonté étatique d’encourager la participation de la personne en situation de handicap à la société. Nous essayons aussi de mieux comprendre les enjeux en différenciant les notions d’intégration/d’inclusion portant en elles la question même de la participation. En outre, sur un plan théorique nous mettons en évidence le lien entre le jeu et la participation en nous appuyant sur les communautés de pratique de Wenger (2005), sur les dimensions de la participation de Billett (2008) et sur le travail de Brougère (2005, 2008) sur le jeu. De plus, pour répondre à notre question de recherche, nous avons fait le choix de l’approche ethnographique à partir d’une observation participante périphérique légitime (Brougère, 2006) et d’entretiens semi-directifs. Notre terrain de recherche est composé de plusieurs lieux d’observation, centres de loisirs, rencontres ludiques et observations au domicile, pour regarder au plus près la participation de l’enfant en situation de handicap à un jeu. Nous avons également construit des entretiens compréhensifs (Kaufmann, 2011) qui ont eu lieu auprès d’enfants en situation de handicap avec un membre de sa fratrie. Le souhait est que ces enfants nous parlent de leur participation à un jeu. L’ensemble des données empiriques est présenté sous la forme de treize portraits d’enfants en situation de handicap pour rapporter une situation réelle prise dans un contexte donné. Enfin, en nous appuyant sur ces portraits, nous proposons des pistes d’analyse sur les diverses modalités de participation ludique de l’enfant et sur les facteurs favorisant ou non sa participation à un jeu.

Experice
X