Les biens de l’enfant dans l’espace familial

Cette recherche, financée par l’ANR, dont le titre est un clin d’oeil à l’ouvrage dirigé par Daniel Miller (2001) Home Possessions, s’inscrit, en référence à cet auteur, dans une approche de la culture matérielle et de la consommation propres à l’enfance. Il se positionne dans la continuité de recherches conduites séparément ou de concert par les partenaires et vise à mieux appréhender l’enfant dans la société à partir d’une approche qui croise culture matérielle et culture enfantine. Comment la société produit-elle une culture matérielle destinée à l’enfant, que nous dit-elle de l’enfant, comment se déploie-t-elle dans l’espace familial à travers une négociation entre parents et enfants, comment s’inscrit-elle dans un mouvement historique ? Telles sont les questions de cette recherche qui fait le choix de s’intéresser non pas à un objet, comme ont pu le faire les partenaires dans le passé, mais au système des objets, c’est-à-dire à l’ensemble des objets qui constituent l’environnement domestique de l’enfant chez lui et plus particulièrement dans sa chambre. En quoi et comment cet ensemble des objets s’adresse-t-il à l’enfant (ou à l’enfance), comment apparaît-il dans l’histoire de la culture enfantine, comment se déploie-t-il dans l’espace domestique, comme est-il choisi, construit, approprié pour y devenir les biens de l’enfant ?

L’objectif scientifique du projet est de comprendre le système des objets de l’enfance. La recherche portera sur la manière dont il est construit, promu, mis en scène d’un point de vue médiatique, reçu et consommé. Notre projet invitera à questionner les points suivants :

  • D’où vient ce système des objets, quelle en est la genèse, tout particulièrement en ce qui concerne la chambre d’enfant et la décoration qu’elle déploie ?
  • Comment se présente le système des objets sur le marché, quelle est l’offre à partir de laquelle parents et enfants sont conduits à choisir ?
  • Comment cette offre est mise en scène, promue, comment certaines normes de consommation peuvent être proposées ?
  • Comment parents et enfants, au sein de l’espace familial, construisent-ils leur système des objets de l’enfance et quelles significations lui donnent-ils ?
  • Peut-on comparer de façon fine les modes de déploiement des objets de l’enfance du passé et d’aujourd’hui ? Comment le faire ?
Publications et communications (2012-2017)

Publications

Communications

  • Berry V. (2013) « Que trouve-t-on dans une chambre d’enfant ? Classes d’objets et objets de classes » , Colloque  » La chambre d’enfant, un microcosme culturel. Espace, consommation, pédagogie », Musée de l’éducation, Rouen, 8-10 avril
  • Brougère G. (2014) « Lego et le personnage : Documenter l’histoire du développement narratif du jouet », colloque « La littérature de jeunesse dans le jeu des cultures matérielles et médiatiques: circulations, adaptations, mutations » 24-26 septembre 2014 Université Paris 13 – Campus de Villetaneuse, (à paraître dans les actes).
  • Dauphragne A. et Roucous N. (2013) « La chambre d’enfant : une production familiale ? », Colloque  » La chambre d’enfant, un microcosme culturel. Espace, consommation, pédagogie », Musée de l’éducation, Rouen, 8-10 avril
  • Garnier P. (2016) Jouet ou matériel de sport ? Points de vue des jeunes enfants sur la culture matérielle enfantine, Conférence invitée, Séminaire Jouets sportifs, Université de Besançon, 12 mai 2016.

Publications et communications (2010-2011)

  • Vincent Berry, Nathalie Roucous, « La société de consommation enfantine », Colloque international Alimentations, culture enfantine et éducation, Angoulême, 1 et 2 avril 2010.
  • Vincent Berry, Gilles Brougère, « How do objects « talks to kids » ? The « rhetoric of fun » in children’s material culture », Multimodality and Learning Conference, Londres, 6 et 7 juillet 2010
  • Gilles Brougère, Fun food et culture matérielle enfantine, Communication au colloque international « Alimentation, cultures enfantines et éducation » Angoulême, 1er et 2 avril 2010, publication dans les actes.
  • Gilles Brougère, Conférence invitée : La rhétorique des jouets : lire la culture (populaire) matérielle des enfants d’aujourd’hui – Seminario Internacional « Infancias, juegos y juguetes », Buenos Aires, Argentine, 20-22 octobre 2010.
  • Gilles Brougère, « Culture de masse et culture enfantine » In A. Arleo et J. Delalande (dir.) Cultures enfantines – Universalité et diversité, Rennes : PUR, 2010, pp. 31-44.
  • Gilles Brougère, « Comment le jouet s’adresse-t-il aux enfants ? » In Des jouets et des hommes, catalogue de l’exposition, Paris, Grand Palais, 2011, pp. 20-27.
  • Gilles Brougère, Qu’est-ce qu’un bien de l’enfant ? L’exemple de deux univers de produits dérivés : Hello Kitty et Titeuf, le cute et le cool. Communication aux 10e journées de sociologie de l’enfance, Lisbonne, 27 et 28 juin 2011
  • Gilles Brougère, Toys and rhetoric of education, communication à ITRA (International Toy Research Association) 6th conference, Bursa, Turquie
  • Gilles Brougère, Conférence invitée : A criança do brinquedo contemporâneo, au Congrès « Infâncias e Brinquedos de Ontem e Hoje », qui aura lieu du 10 au 13 octobre 2011, Universidade Federal Fuminense, Niteroi, Rio de Janeiro, Brésil
  • Gilles Brougère et Valérie-Inès de la Ville (dir.) On ne joue pas avec la nourriture ! Enfance, divertissement, jeu et alimentation : entre risques et plaisirs, Cahiers de l’Ocha n°16, décembre 2011
  • Gilles Brougère, « Ludo-aliment, fun food ou eatertainment : nourriture et culture enfantine de masse ». In G. Brougère et V.-I. de la Ville (dir.) On ne joue pas avec la nourriture ! Enfance, divertissement, jeu et alimentation : entre risques et plaisirs, Cahiers de l’Ocha n°16, décembre 2011, pp. 14-23
  • Gilles Brougère, « Educations informelles, socialisation et apprentissages relatifs à l’alimentation et la consommation». In G. Brougère et V.-I. de la Ville (dir.) On ne joue pas avec la nourriture ! Enfance, divertissement, jeu et alimentation : entre risques et plaisirs, Cahiers de l’Ocha n°16, décembre 2011, pp. 142-148.
  • Gilles Brougère, « Ludo-aliments : des produits immergés dans la culture enfantine ». In L. Hamelin-Brabant et A. Turmel (dir). Les figures de l’enfance : un regard sociologique, Québec : Presses Inter Universitaires, 2012, pp. 294-314.
  • Frédéric Dajez, Nathalie Roucous, « Jeux vidéo de l’enfance : une culture plurielle », communication au colloque international « Enfance et Cultures », Paris, 15-17 décembre 2010.
  • Antoine Dauphragne, Fictions ludiques et système des objets de l’enfance : jouer dans /avec des mondes prescrits. Communication à la journée d’étude « Comment analyser les objets de l’enfance ? », Villetaneuse, 7 juin 2011
  • Antoine Dauphragne, Nathalie Roucous, L’exploration des biens de l’enfant à domicile. Communication aux 1Oème journées de sociologie de l’enfance, Lisbonne, 27 et 28 juin 2011
  • Antoine Dauphragne, Nathalie Roucous et Vincent Berry, « Les biens de l’enfant dans l’espace domestique. Logiques enfantines et dynamiques familiales », Tsantsa, n°17, 2012, pp. 28-37
  • Valérie-Inès de la Ville, Gilles Brougère et Nathalie Boireau, « How can food become fun ? Exploring and testing possibilities… », Young Consumers, Vol. 11, N°2, 2010, pp. 117-130.
  • Frédéric Dajez, Nathalie Roucous, « Jeux vidéo de l’enfance : une culture plurielle », communication au colloque international « Enfance et Cultures », Paris, 15-17 décembre 2010.
  • Michel Manson (2010), « Les bonbons, un bien de l’enfant dans les textes des XVIIe – début XXe siècles », colloque Consommations alimentaires, cultures enfantines et éducation, 1er et 2 avril 2010, publication dans les actes.

Experice
X