L’Université Ouverte du Sujet dans la Cité (UOSC)

uosc
Partenaires

Le vent se lève ! tiers lieu
L’Université des patients
L’École de la deuxième chance
Observatoire Des Transidentités
Cémaforre

Le projet de l’Université Ouverte du Sujet dans la Cité est né de la volonté de créer un espace pérenne de production, de transmission et d’échanges de connaissances dans les champs de réflexion, de recherche et d’action qui sont ceux de l’association et de la revue Le sujet dans la Cité.

Dans sa dimension politique, le projet de l’Université Ouverte du Sujet dans la Cité vise à faire vivre une conception différente des savoirs, interrogés dans la diversité de leurs origines et des formes qu’ils peuvent prendre, et situés dans leur rapport au pouvoir d’agir individuel et collectif.

L’organisation de l’Université Ouverte du Sujet dans la Cité (UOSC) est fondée sur des partenariats pérennes noués avec des acteurs associatifs ou institutionnels qui ont une inscription active dans les espaces de recherche considérés et peuvent y intervenir au titre de leurs expériences et de leurs analyses.

L’Université Ouverte du Sujet dans la Cité propose :

  • un espace de recherche, « Traverses éducatives », décliné selon différents axes pris en charge par des groupes de travail réunissant chercheurs, professionnels, acteurs sociaux sur un principe de recherche collaborative[1]. Des séminaires, des débats, des publications rendront compte des travaux au fil de leur avancée ;
  • le cycle annuel des « Séminaires du Sujet dans la Cité » qui interrogent et travaillent dans une perspective critique les thématiques portées par la revue ;
  • des « Rencontres-débats » croisant les regards autour de questions d’actualité ;
  • des Symposiums autour d’un thème précis et réunissant des intervenants appartenant à différentes disciplines.

L’Université ouverte du sujet dans la Cité s’adresse à toutes et à tous sans considération d’âge, de formation ou de diplôme. Elle propose à chacun de ses membres de trouver sa place dans un espace de savoir et de recherche où il pourra occuper diverses positions (chercheur, acteur témoin, professionnel, étudiant, etc.) selon ses domaines de connaissance et d’expérience.


[1] Quatre axes sont à ce jour en cours d’élaboration : « Institution scolaire et recherche biographique », « Biographisation et maladie chronique », « Migrations précaires. Transitions, temporalités formatives et pouvoir d’agir » « Atelier biographique dans une structure de raccrochage scolaire ».

Experice
X