Myriam Cheklab

Doctorante – Axe C

Après des études de traduction et quelques années de pratique du métier de traductrice, je décide d’intégrer le master EFIS en 2013 afin de formaliser ma pratique d’éducatrice populaire. Depuis 2010, je participe à la construction de différents projets d’éducation populaire politique en France et á l’étranger. À partir de 2014, je me forme aux techniques du théâtre de l’opprimé.e avec la Compagnie NAJE, pratique qui deviendra centrale dans mes projets actuels en tant que praticienne-chercheuse de l’éducation populaire.

Présentation de la thèse

Sujet : « Le corps au cœur des pratiques d’éducation populaire. Expériences de collectifs en lutte en Colombie, en Argentine et en France. »

Ma recherche porte sur l’éducation populaire en Amérique latine, et plus particulièrement sur ses dimensions politiques et corporelles. Je m’intéresse également aux épistémologies féministes et décoloniales ainsi qu’à la recherche de liens entre les mouvements de lutte, les pratiques d’éducation populaire actuelles et le corps comme outil politique.

Directrice ou directeur (s) de de la thèse : Nacira GUENIF

Publications et communications

 « Travailler au corps. L’expérience du chantier 2014-2015 de la compagnie N.A.J.E », Les Causeries du Labocoop, n°1, octobre 2015, disponible en ligne : https://labocoop.files.wordpress.com/2016/10/maquettecauserie1v71.pdf.

Mémoire de Master

« Travaillée au corps. Le corps comme levier de transformation sociale dans la pratique du théâtre de l’opprimé.e. » sous la direction de Martine Morisse et Jean-Louis Le Grand, lecture par Nacira Guénif, soutenu en septembre 2015.

Experice
Université Paris 13