Carmen DRAGHICI

Doctorante – AXE B

Ses recherches antérieures dans le cadre d’un master en sciences de l’éducation à Paris 13 et le stage effectué au sein de l’UNESCO, au département de l’éducation de la petite enfance (ECCE), portent sur l’interculturalité et l’éducation de la petite enfance. Elle approfondit ses recherches dans sa thèse de doctorat en sciences de l’éducation, dans le cadre du laboratoire EXPERICE, de l’Université Paris 13. Carmen Draghici est aussi membre de l’IMISCOE Research Initiative “Migrant youth and families and their intergenerational and everyday experiences”.

Présentation de la thèse

Sujet : Éveil à l’interculturalité. Insertion du jeune enfant dans l’environnement du pays d’accueil et appropriation de la culture et langue d’origine

Cette recherche propose d’analyser comment se joue l’interculturalité chez les jeunes enfants de migrants au sein de l’école maternelle. Vue à la fois comme l’insertion dans l’environnement du pays d’accueil et l’appropriation de la culture et langue d’origine, l’interculturalité est observée à travers les pratiques culturelles quotidiennes des enfants. Ayant une approche interactionniste de la culture (Sapir, 1969), ainsi que celle proposée par Rogoff (2007) sur les répertoires des pratiques culturelles, cette étude cherche à comprendre la socialisation des jeunes enfants de migrants à travers la langue-culture (Schieffelin, Ochs, 1986) et leurs interactions avec les acteurs concernés.

Ce travail de thèse met en exergue la perspective de plusieurs acteurs sur l’interculturalité vécue par les jeunes enfants au quotidien. Pour cela, l’approche mosaïque utilisée relève le point de vue des professionnels, des parents et des enfants. Les techniques envisagées sont la somme des méthodes traditionnelles (observation participante, conversations) et celles proposées par l’approche mosaïque, comme par exemple la prise de photos par les enfants mêmes et les commentaires de ces photos. Le montage vidéo est un outil central. Les entretiens avec les professionnels et avec les parents sont des outils d’investigation qui relèvent le point du vue des adultes proches des jeunes enfants en situation d’interculturalité.

Dans cette recherche, il est important de comprendre les aspects liés à la qualité de l’éducation préscolaire par rapport à l’approche de la diversité culturelle, aspects qui opèrent sur les apprentissages ainsi que sur la dynamique identitaire de l’enfant.

Directeur(s) de la thèse : Pascale GARNIER

Publications et communications

Textes de communication

Draghici C. Peleman B. (2017). Visual methods and everyday experiences in preschool. Giving voice to children from migrant and low socio-economic backgrounds in Flanders and France, IMISCOE 14th Annual Conference, 28-30 June, Rotterdam.

Draghici C. (2017). Everyday Experiences of Children of Migrant in the Specific Context of French Preschool, IMISCOE 14th Annual Conference, 28-30 June, Rotterdam.

Draghici C. (2016). Migrant families and informal learning through everyday experiences in formal context of French educational settings for young children. IMISCOE 13th Annual Conference, 30th June-2nd July 2016, Prague.

Draghici, C., (2015), “Reflexivity and Interculturality in Research with Migrant Roma Children in France”, 12éme conférence annuelle de l’IMISCOE (International Migration Integration and Social Cohesion), Genève, le 25-27 juin 2015.

Draghici, C, (2015), « Familles rom et familles américaines en France : quelles conceptions de l’interculturalité ? », colloque Petite enfance, socialisation et transitions, Paris, 13 novembre 2015.

Publications web

Blog scientifique : www.eveilalinterculturalite.wordpress.com

Mémoire de master

Draghici, C., (2013), « Éveil à l’interculturalité. Étude comparative des jeunes enfants issus de familles américaines et de familles rom en France », Mémoire réalisé sous la direction de Mme P. Garnier et soutenu le 25 octobre 2013, Université Paris13.

Experice
X