Séminaire GIS – Le sujet dans la cité

Séminaire de formation doctorale / postdoctorale interuniversitaire.

Progamme

9h30-12h30 : Reprise de contact et actualités
– Présentation des nouveaux membres du séminaire doctoral / postdoctoral
– Point sur les thèses et HDR soutenues ou en cours en lien avec l’Axe A « Le sujet dans la Cité
– Actualité du GIS LE SUJET DANS LA CITE Sorbonne Paris Nord-Campus Condorcet : présentation, objectifs

Présentation par des doctorants/postdoctorants de l’avancée de leurs travaux
Alban Roblez. Doctorant en sciences de l’éducation et de la formation Sorbonne Paris Nord ; Vivre l’expérience de l’évaluation : contributions phénoménologiques
Discutante : Marion Perrin. Doctorante contractuelle en sciences de l’éducation et de la formation Sorbonne Paris Nord

14h-16h30 : Conférence suivie d’un débat avec les participant.es du séminaire
Guy Berger. Professeur honoraire à l’Université Paris 8 Vincennes-Saint Denis ; « La guerre a eu lieu ! » Regards sur une crise sanitaire et ses impacts sociaux, politiques, éducatifs

Maurice Merleau-Ponty, dans l’éditorial du premier numéro des Temps Modernes paru en 1945, écrivait : « La guerre a eu lieu ! ». Merleau-Ponty mesurait, à l’aune des faits terribles de la Seconde Guerre mondiale, la distance entre les idées universalistes, dominantes avant-guerre, et la réalité des événements : « Nous pensions qu’il n’y avait pas de Juifs, pas d’Allemands mais seulement des hommes ou même des consciences ». Il dénonçait ainsi l’abstraction de l’universalisme lorsque celui-ci oublie la situation socio-historique des individus et de leurs appartenances collectives et mettait en avant l’importance de la responsabilité individuelle et collective dans les grandes crises de l’histoire contemporaine.

Cette formule « La guerre a eu lieu ! » pourrait être reprise aujourd’hui, au moment où une certaine accalmie pandémique semble se profiler, par un président parti en guerre en mars 2021 contre un virus mortifère. Dans ce contexte d’un « après-guerre » entrevu, je propose de débattre des impacts sociaux, politiques et éducatifs de la crise sanitaire dont nous n’avons pas encore mesuré tous les enjeux et les effets. Qu’est-ce que cela change pour nous en termes de conscience et de présence au monde environnant ? Quel sentiment de nous-même(s) avons-nous individuellement et collectivement ? Les relations intergénérationnelles n’ont-elles pas souffert des clivages opérés dans la lutte contre la pandémie ? La question climatique nous réunit-elle ? L’éducation peut-elle encore vivre de l’idéologie d’un monde en progrès ? Sur ces différents points, quelles seraient les positions critiques à développer ?
Discutant : Mike Gadras. Docteur en sciences de l’éducation et de la formation, Sorbonne Paris Nord, post-doctorant de la Chaire pour les territoires de l’USPN

Information

Programme complet du séminaire

Date

26 Nov 2021
Expired!

Heure

9 h 30 min - 17 h 00 min

Labels

Actualités

Lieu

Campus Condorcet, bât Recherche Nord, salle 5. 001

Prochain Événement